Cameroon News

Contrefaçon des idées et des projets au Cameroun – Le GICAM et l’ANOR à l’épreuve du détournement du projet « Tempête triangulaire » de la C.B.I

C’est la conséquence du concubinage incestueux entre le GiCAM et L’ANOR qui depuis des années dissimulent les contributions des entreprises dans la lutte contre la contrebande et la contrefaçon et se préparent à lancer une vaste campagne copiée sur le format de la Cameroon Bureau of Investigation.

Opération Tempête triangulaire de la C.B.I

La contrefaçon des idées et des projets est une réalité au Cameroun. Si ce phénomène concernait des privés, certaines administrations publiques et entités ont décidés de ternir l’image de notre administration en détournant les idées et projets des acteurs de la société civile. C’est le cas du GICAM et de L’ANOR qui au delà de cette attitude entretiennent la contrefaçon et la contrebande au Cameroun. Plusieurs observateurs ont pu le constater un fait majeur ces dernières semaines jours. En effet, en date du 18 Février 2021, la Chambre Nationale des Experts Criminels du Cameroun a crée en son sein la Cameroon Bureau of Investigation, une unité délite chargée de lutter contre la contrefaçon et la contrebande qui sévissent de manière endémique au Cameroun. Pour avoir une légitimité et l’onction du gouvernement, elle s’est rapprochée des institutions étatiques à l’effet de présenter son plan d’action.

En attendant la suite de la demande d’audience adressée au Secrétaire Général de la Présidence de la République, cette unité d’élite a reçu l’onction du gouvernement à travers des audiences à elle accordées respectivement aux Ministères de la Justice de l’administration territoriale, du Commerce, des Mines de l’industrie et du développement technologique, de l’eau et de l’énergie et des finances avec en toile de fond plusieurs accords qui sont en cours de finalisation. Sous réserve des audiences en attente par d’autres départements ministériels, la détermination de la CBI à combattre la contrefaçon et la contrebande s’est élargie avec des demande d’audiences à d’autres administrations telles que la Direction Générale des Douanes, l’aéroport international de Nsimalen, et la Direction Générale des impôts pour ne citer que celles la.

Le jeu trouble du GICAM et de L’ANOR

Ces deux structures se sont caractérisées par Contrefaçon des idées et des projets au Cameroun avec une arrogance, et un refus de collaboration dans le cadre de la tempête triangulaire que le CBI compte mener dans quelques jours.

Cas du GICAM

Le Groupement Inter patronal du Cameroun a purement et simplement classé la demande d’audience faite par le Directeur Central de la CBI. Des sources introduites indiquent qu’au sein du GICAM, il existe en effet une brigade chargée de lutter contre la contrefaçon et la contrebande. Pour mener à bien ces opérations, cette brigade reçoit les financements des entreprises. Seulement, ces financements n’ont jamais été mis à contribution pour faire ce travail. Cette même source indique que ces financements sont détournés à des fins personnelles. Ainsi, le GICAM verrait la collaboration avec la CBI comme une menace à ses intérêts qui pourront faire tâche d’huile. Ces entreprises qui reversent ces sommes énormes voyant l’inefficacité de cette brigade du GICAM pourraient alors se détourner de celle-ci pour collaborer plutôt avec la CBI. Cette attitude du GICAM facilite l’intensification de la contrebande et la contrefaçon, qui selon des statistiques feraient perdre à l’Etat du Cameroun la faramineuse somme de 300.000.000 FCFA, au moment ou l’Etat a besoin d’argent pour faire front aux défis sécuritaires et la pandémie de la Covid-19.

Cas de L’ANOR

L’Agence des Normes et de la Qualité a pour sa part dans un premier temps donnée une suite favorable en accordant une audience au bureau de la CBI. Contre toute attente, au cours de cette audience, la roublardise s’est invitée, car au lieu d’affuter ses armes en collaborant avec la CBI, elle s’est précipitée en allant tenir une réunion à Douala avec le GICAM, avec pour plan machiavélique de s’approprier du concept tempête triangulaire. Elle dit vouloir lancer dans les prochains jours une vaste campagne de sensibilisation contre ces fléaux. Une attitude qui a surpris la délégation de la CBI conduite par son Directeur Central Maitre Francis Olinga qui voit en l’attitude de l’ANOR, une volonté de détourner le projet de la CBI pour être en vedette aux yeux de l’opinion et du gouvernement.

Concubinage Incestueux

Cette attitude du GICAM et de l’ANOR montrent à suffisance que la contrefaçon des idées et des projets existent bel et bien au Cameroun. Le GICAM et L’ANOR entendent justifier la consommation du budget versé par les entreprises au sein du GICAM qui demanderont des comptes. Comment comprendre la précipitation de l’ANOR face à une pseudo investigation qu’elle envisage quand on sait qu’elle ne dispose pas d’agents compétents pour le faire comme ceux de la CBI ? Quelles sont les unités d’enquêtes qu’elle dispose ? Rappelons que les agents de la CBI sont membres de la Chambre Nationale des Experts Criminels et ont prêtés serment.

Mise en garde

La C.B.I fidèle à sa logique de la lutte contre la contrefaçon sur toutes ses formes n’entend pas croiser les bras face à ce qu’elle qualifie de contrefaçon des idées et projets. « Si le GICAM et L’ANOR persistent dans cette sale besogne, nous les poursuivant par tous les moyens légaux. Nous avons déjà pris attache avec le Ministère des mines, de l’industrie et du développement technologique qui est d’ailleurs la tutelle de l’ANOR, ainsi que le Ministère du commerce. Le Chef de l’Etat dans ses multiples discours a toujours demandé aux Camerounais de créer et d’inventer. Il est inadmissible qu’au lieu que ces entités collaborent en bénéficiant de notre expertise, se livrent aux jeux de la contrefaçon des idées et des projets de la CBI », a avertit Maitre Olinga Tsuil Francis Sève, Président de la Chambre Nationale des Experts Criminels du Cameroun, Directeur Centre de la C.B.I.

Oscar Onolo

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *