Cameroon News

Coopération – Le Cameroun et la Guinée Équatoriale main dans la main

À la faveur de la cérémonie d’installation de la Coordonnatrice de la CCMTB Littoral Maritime (Littoral et Sud-ouest), cette actrice de l’entrepreneuriat, a réchauffé les relations bilatérales et multilatérales entre les deux pays frères à travers plusieurs initiatives.

Les relations entre le Cameroun et la Guinée Équatoriale sont au beau fixe. C’est du moins le message véhiculé par Madame Iyanga Daniela Obama, en service au cabinet de la présidence de la République de la Guinée Équatoriale, entrepreneure, par ailleurs représentante du Textile Africain. D’autres casquettes dans le domaine de l’action sociale, et bien d’autres font de cette femme de l’intégration une valeur sûre. C’est fort de ces atouts qu’à la faveur de la cérémonie d’installation de la coordinatrice du Littoral Maritime ( Littoral et Sud- Ouest de la confédération Camerounaise des Petites et moyennes entreprises, des métiers de la mode, textile,bien être,cuir et bambou, elle a réitéré ce même son de cloche. c’était en présence de plusieurs autorités Camerounaises parmi lesquelles, le Représentant du Gouverneur de la Région du Littoral.

Ci- dessous, l’intégralité de son discours:

« Monsieur le Représentant du Gouverneur de la Région du Littoral, Monsieur L’inspecteur Général au Ministère des arts et de la culture, Messiers les Représentants de diverses administrations sectorielles. Je suis heureuse de me retrouver autour de vous mes frères Camerounais en ce jour à l’occasion de la cérémonie d’installation de la Coordinatrice de la CCMTB du Littoral Maritime. Ma présence ici est un signe qu’entre le Cameroun et la Guinée Équatoriale, les liens sont forts. Mon intervention est en phase avec les différentes allocutions de mes prédécesseurs sur les différents aspects des activités de ce secteur. Ma présence ici tient lieu d’exemple de modèle de coopération Sud-Sud. Je suis là aussi pour encourager et féliciter les nouveaux textes qui régissent les organisations associatives au Cameroun. Je salue donc cette dynamique qui va donner une nouvelle impulsion aux échanges entre nos pays respectifs. Outre ces aspects concernant la mode, textile, beauté et bien être, je salue cette fraternité qui de plus en plus est croissante entre nos différents pays. Comme exemple de solidarité,je vais citer le soutien du Cameroun envers la Guinée Équatoriale au cours de la tragédie du 07 Mars 2021.

Allocation de circonstance

Je voudrai profiter aussi de l’occasion pour lever l’équivoque sur l’idée que certains pays Africains se font au sujet de la xénophobie de notre pays. Il n’en est rien, car Je voudrai déjà citer un adage qui dit que « dans un sac de riz il y’a de bonnes et de mauvaises graines ». Cela dit, si quelques cas isolés de rejet des étrangers se sont avérés, ce n’est pas le cas pour tous.Pour preuve, 80% de la population vivant sur le territoire Guinéens est étrangère, et ces derniers ont aussi construit ce pays.

Pour ma part, mon amour et ma sympathie pour le Cameroun sont visibles à travers quelques actions humanitaires et sociales que j’ai faite dans les régions Anglophones du Cameroun et bien d’autres investissements, sans oublier l’ouverture dans la ville de Douala d’une Boutique au grand Mall qui fait dans la vente des vins.

Face à la presse

À cet effet, nous encourageons donc les Camerounais à décoloniser cette idée négative sur la Guinée Équatoriale et les encourageons de venir investir dans le respect des lois du pays. Pour ce qui est de l’événement qui nous réuni, je voudrai féliciter et encourager la nouvelle Coordinatrice de la région Littoral maritime à mettre sur pied une stratégie de consommation locale de nos différents produits, car personne ne le fera à notre place.

Mon pays et moi-même, ne menagerons aucun effort pour mettre à profit notre expertise au niveau de la SITA (Salon international du Textile Africain), du CREDAF, et bien d’autres pour que vive la Coopération entre le Cameroun et la Guinée Équatoriale », a-t-elle déclaré.

Échanges avec le REFAC

Passée cette étape, Madame Iyanga Daniela Obama s’est lancée dans plusieurs autres activités à savoir des œuvres sociales. Elle a ainsi fait un don nécessiteux et déplacés de la crise Anglophone réfugiés à Bonaberi, dans la ville de Douala, région du Littoral par le canal du Réseau des femmes actives de la CEMAC.

Suivra une visite dans la capitale Yaoundé, où plusieurs audiences lui ont été accordées, notamment au Ministère des arts et de la culture, au Ministère de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire, ainsi qu’à plusieurs acteurs de la société civile. Ces activités ont fait l’objet des entretiens au niveau de la presse locale.

À la télévision Nationale

C’est l’occasion de saluer ce type de coopération Sud-Sud, non seulement au niveau du sommet, mais aussi de manière personnelle.

Oscar Onolo

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *