Cameroon News

Entretien des routes en terre – Le réseau Ouest passé au peigne fin

Ce 2 juin 2021, le ministre des travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, ses collaborateurs et autres experts externes se sont appesantis sur les axes routiers des régions de l’Ouest, du Nord-ouest et du Sud-ouest.

La 2e journée du séminaire de vulgarisation de la note de stratégie d’entretien durable des routes en terre a livré sa copie. Le réseau Ouest a été revisité. Notons que ces travaux qui s’achèvent demain 3 juin 2021 ont pour objectif d’explorer les solutions d’entretien envisagés et leurs mises en œuvre. Dans un contexte marqué par la rareté des ressources, il s’agit pour le gouvernement et ses partenaires techniques de maintenir en permanence 93,6% que représente le réseau des routes, a un niveau de service appréciable et a un coût optimisé, pour faciliter des échanges et promouvoir une croissance économique forte et durable, aussi bien à l’échelle nationale que locale. » Cela consiste à tirer la durée de vie des routes en terre entretenues sur au moins 5 à 7 années après une intervention. Cela emporte certes comme conséquence une maitrise des coûts, pour que nous puisons sortir de ce perpétuel recommencement qui veut que après une intervention sur une route en terre, dès qu’il y a une ou deux pluies, le trafic peu à tout moment être interrompu. », Souligne Emmanuel Nganou Djoumessi.

La durabilité des axes routiers en terre entretenues marque ainsi le point d’ancrage de ce séminaire. Ce faisant, les promoteurs de chaque produit stabilisant doivent clairement établir les protocoles de mise en œuvre, en mettant un accent particulier sur la formation. Les dossiers d’appels d’offres doivent appréhender en leur sein la nécessite de stabiliser la route traitée, soit à travers une formulation appropriée du matériau existant, soit par l’apport d’un produit stabilisant.

Cette stratégie aboutira à l’élaboration d’un guide technique de l’entretien des routes en terre ressortant, par zone écologique les spécificités techniques, les problèmes rencontrés, les solutions optimales appropriées ainsi que le protocole de mise en œuvre. La mise en œuvre de cette stratégie est porteuse d’espoir car avec 113 716 km au total, les routes en terre représentent 93,6% du réseau routier global.

Ce 3 juin 2021, le réseau routier de la région du Sud fera l’objet d’une étude notamment dans la région du Centre, et celle de l’Est.

Myriam DJAMEN

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *