Cameroon News

Industrialisation du secteur agricole au Cameroun – Huawei et le Minader pour une numérisation du secteur

Gabriel MBAIROBE, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rurale (Minader), a accordé une audience à Loise Tamalgo, Vice-Président en charge des Relations Publiques pour l’Afrique Sub-Saharienne HUAWEI Afrique du Nord le 22 mars 2021 à Yaoundé. Comme ordre du jour majeur, la numérisation du secteur agricole au Cameroun.

L’Afrique, berceau de l’humanité, possède de nombreux potentiels dans plusieurs domaines. Pas étonnant que les grandes puissances occidentales rodent toujours autour de ce continent tant convoité. Ayant plus de 60% de terres arables, l’agriculture est un secteur très prometteur, créateur d’emplois. Malgré le fait que la majorité des activités liées autour à ce secteur restent encore de première, il n’en demeure pas moins que dans certains pays subsahariens, beaucoup d’efforts sont faites pour booster ce secteur.

Le pays de Paul Biya quant à lui ne compte pas rester en marge alors que de plus en plus les choses évoluent. Il faut noter que depuis 2018, « L’ACCORD DE PARTENARIAT STRATEGIQUE DANS LE DOMAINE DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION » signé entre le Gouvernement du Cameroun et Huawei Cameroun sous la consigne spéciale de Paul Biya, Président de la République le 03 septembre 2018 à Beijing, Huawei continue de s’appuyer sur ses expériences internationales pour proposer au gouvernement camerounais des solutions end-to-end dans le processus de transformation et de développement numérique.

Réunis en tête à tête ce jour, il était question pour le géant des télécommunication chinois de renforcer ce partenariat stratégique pour un accompagnement du gouvernement camerounais dans sa politique du développement du secteur agricole. Fort de cela, le Minader en appréciant cette collaboration a indiqué que « ce sont des relations que nous estimons fructueuses, stratégiques c’est pour cela que nous sommes très heureux de vous accueillir aujourd’hui avec votre projet AGRI-TECH ou Challenge technologie qui permet l’implication de la Start-up dans le développement du numérique dans le domaine de l’agriculture, car nous avons déjà eu à utiliser les Start-up dans la surveillance phytosanitaire et dans l’estimation des surfaces et des productions à travers les drônes. C’est autant de choses que nous mettons en œuvre au MINADER et nous croyons plus que jamais que la digitalisation de l’agriculture est une voie pour le développement de notre agriculture et la rénovation de notre système de formation, nous sommes donc très heureux au nom du Gouvernement camerounais, au nom de toute la famille du MINADER ici représentée de vous accueillir, de vous remercier pour l’amitié et l’honneur que vous nous faites de nous rendre visite. Nous sommes ouverts à toutes les possibilités et nous croyons que notre collaboration sera fructueuse ».

Quant à Loise Tamalgo, Vice-Président en charge des Relations Publiques pour l’Afrique Sub-Saharienne HUAWEI Afrique du Nord, c’était le lieu d’indiquer les différents challenges que Huawei entend réaliser. Entre l’accompagnement en termes d’innovation et de mobilisation de financement, le déploiement des infrastructures dans les villes pour les zones rurales, deux volets sont capitaux. La technologie qui consiste à mettre en place la connectivité à travers la 5G pour la collecte efficace des données avec les drônes pour des prises de décision rapides par exemple et le soutien au développement des Start-ups au niveau local pour faire foisonner l’innovation locale.

Il faut rappeler que Huawei est une entreprise fondée en 1987, dont le siège social se trouve à Shenzhen en Chine et qui fournit des solutions dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC). Aujourd’hui, Huawei est un fournisseur de solutions numériques en terminaux, réseaux et cloud, pour les opérateurs, entreprises et consommateurs. Ses produits et solutions sont déployés dans plus de 170 pays.

Jean-Claude KENDEG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *