Cameroon News

Justice – Amadou Vamoulké affaibli lors de sa 68ième audience

L’ancien directeur général de la chaîne publique nationale (Crtv) est apparu mal en point à la barre ce jeudi 31 mai.

L’ex patron du média d’Etat a été perçu physiquement épuisé par la maladie devant les juges du Tribunal criminel spécial (TCS). Malgré les rapports des spécialistes portants sur sa santé précaire et qui exigent par la même occasion son évacuation sanitaire, la justice camerounaise a maintenu derrière les barreaux cet ancien haut commis de l’ État. Dans une affaire qui l’oppose au ministère public au motif de détournement des fonds publics, le détenu de la prison centrale de Kondengui n’a cessé de clamer son innocence.

Incarcéré pour plusieurs chefs-d’accusation qui pèsent contre lui, des audiences se multiplient au fur et à mesure sans qu’ aucun jugement ne soit prononcé. Ses avocats crient à l’injustice tout de même qu’ils réclament sa liberté provisoire. Toutefois, ce qui paraît un rouleau compresseur des autorités sur le journaliste a suscité l’intervention de plusieurs institutions en l’occurrence les Nations unies, Rsf ainsi que de nombreuses Ong unanimes sur sa « libération sans condition».

Outre sa santé précaire l’on dénonce une situation de contagion du Coronavirus par ce dernier, ses codétenus ayant été testés positifs à la pandémie. Sorties épistolaires, dénonciations de manœuvres contre sa personne initiées selon lui par les barons de Yaoundé sont les moyens utilisés par le détenu pour exprimer sa colère. Privé de liberté depuis 2016, Amadou Vamoulké qui a présidé aux destinées de la Crtv pendant 11 ans, âgé de 78 ans, témoignage à chaque audience du renvoi de son procès.

Tchuisseu Lowé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *