Cameroon News

Littérature – Patrice Kayo casse sa plume

Le célèbre écrivain camerounais est décédé ce jeudi 31 mai à Bafoussam à l’âge de 79 ans des suites de maladie.

Le monde du livre camerounais a perdu un génie. Écrivain prolixe exerçant dans tous les genres littéraires, Patrice Kayo a sans doute balisé le sentier des amoureux du savoir livresque, pareillement qu’il a servi comme abreuvoir à des écrivains de renom. La poésie, le roman, la nouvelle, l’essai, sont passés sans coup férir sous la plume de ce grand maître de la verve, féru des belles lettres et de la recherche linguistique. Une panoplie d’ouvrages écume sa bibliothèque.

Parmi ses publications l’on dénombre “ Anthologie de la poésie africaine ”, “ Fables et devinettes de mon enfance”, “ les fêtes tragiques”, “ les proverbes bamiléké ” et bien d’autres productions faisant partie de ses valeurs. Hormis ses œuvres, ce grand auteur a contribué à redorer le blason de la littérature camerounaise par son engagement, sa participation ainsi que la création de nombreuses écoles d’écriture placées sous son parrainage.

Dans le registre de ses réalisations, il a réussi à porter haut le livre camerounais qu’il a entraîné au- delà de nos frontières. Ses travaux lui ont valu des grands prix littéraires ici et ailleurs. Universitaire et enseignant de littérature africaine à la retraite, il a encadré des générations d’hommes et de femmes sortis de l’ École normale supérieure ( Ens) de Yaoundé. Il lègue à la postérité un héritage digne de célébrations.

Tchuisseu Lowé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *