Cameroon News

Maréchal du Tchad : Idriss Deby Itno arbore ses nouveaux attributs

Cette dignité est la plus grande reconnaissance qu’on décerne à un militaire, un chef de guerre. C’est le summum de la distinction qu’on puisse donner un soldat, notamment à Général D’Armée, grade que porte le Chef de l’Etat Tchadien.

Pour le nouveau Maréchal, « cette consécration n’est pas exclusivement celle du Général d’Armée Idriss Deby Itno que je suis…C’est le sacrifice, le courage, le patriotisme des milliers de soldats, de sous-officiers et d’officiers qui sont ainsi distingués. Ce sont les valeurs de fraternité, de résistance, de justice qui sont ainsi consacrées ».

Dans son allocution, le Maréchal Idriss Deby Itno a relevé que : «Les batailles se gagnent par l’abnégation des hommes qui, arme à la main, font face à l’ennemi sur le terrain. Le plus cruel est que certains de ces hommes qui sont à la base d’une victoire militaire ne sont plus là pour la savourer, car ils ont été entre temps emportés par les balles ennemies… Plus que dans tout autre métier, dans le métier des armes, il n’existe point de gloire personnelle d’un Chef. Toute victoire est collective et les honneurs liés à une victoire doivent par conséquent naturellement couvrir tous ceux qui ont participé à cette victoire ».

Devant les dignitaires, les membres de son gouvernement et les représentants des missions diplomatiques, le Maréchal Deby Itno a salué la mémoire de tous ses camarades morts sur le champ de bataille, lors de l’incursion menée contre les membres de boko haram.

Il a relevé que « L’intégrité territoriale, la paix, la stabilité, la dignité et la liberté ont été sauvées dans l’atrocité de ces combats. Je n’oublie pas ceux qui ont consenti le sacrifice dans des contrées lointaines pour donner un sens et un contenu honorable à la notion de solidarité panafricaine dans la lutte contre le fanatisme ».

Par ailleurs, Idriss Deby Itno a insisté sur le fait que : « Plus que les victoires militaires, la dignité de Maréchal vient surtout distinguer les finalités vertueuses de notre engagement, avec mes frères d’armes, à défendre des idéaux qui transcendent nos simples personnes et qui doivent irriguer l’âme de notre beau pays ».

Le terrorisme : une gangrène dans la sous – région

Les éléments de la secte pernicieuse de boko haram commettent des exactions dans la sous région et, ni le Cameroun, ni le Tchad encore moins le Nigéria ne sont épargnés par leurs raids.

Les mécanismes sont mis en œuvre dans chacun de ces pays, afin d’en venir à bout à travers des politiques gouvernementales et, les partenariats noués, notamment dans le domaine militaire donnent de plus en plus les résultats escomptés.

Nicole Ricci Minyem(ACP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *