Cameroon News

Secteur agricole – Huawei Cameroun et Africa Agri forum Live cherchent les solutions de boostage

Réunis par vidéoconférence la semaine dernière, les deux parties ont réfléchis sur le développement du secteur agricole.  

L’Afrique, berceau de l’humanité, possède de nombreux potentiels dans plusieurs domaines. Pas étonnant que les grandes puissances occidentales rodent toujours autour de ce continent tant convoité. Ayant plus de 60% de terres arables, l’agriculture est un secteur très prometteur, créateur d’emplois. Malgré le fait que la majorité des activités liées autour de ce secteur restent encore de première et deuxième génération, il n’en demeure pas moins que dans certains pays subsahariens, beaucoup d’efforts sont faites pour booster ce secteur.

Ladite conférence tenue le 05 mars 2021 par vidéoconférence axée sur la résolution de la sécurité alimentaire avait comme participants ; le ministre de l’Agriculture camerounais Gabriel Mbairobé, Josefa Leonel Sacko commissaire chargée de l’agriculture et du développement rural et de l’économie, ainsi que de l’environnement durable auprès de l’Union Africaine, Loise Tamalgo vice-président chargé des relations publiques pour l’Afrique subsaharien chez Huawei et Moulay Lahcen Ennahli Senior Vice-Président West Africa d’OCP Africa.

Prenant la parole, Loise Tamalgo a indiqué que « L’Afrique c’est le terrain où nous espérons, c’est la terre de l’avenir. Il y a beaucoup à faire. Pour nous, la technologie est au service du développement de l’homme. Dans notre stratégie, une bonne part est affectée à l’atteinte des objectifs de développement. La Covid-19 a déjà aggravée la chaine d’approvisionnement. L’Afrique n’’exploite que 15% des terres arables (…) Il ne s’agit pas de prendre le temps pour faire ce que les autres ont fait. 85% des africains vivent en zone rurale. Le défi de Huawei est donc comment se déployer pour la connectivité rurale. »

De son coté, Josefa Leonel Sacko a édifiée l’assistance sur la politique agricole préconisée par l’Union Africaine selon elle, « les Chefs d’Etats et gouvernement de l’Union Africaine lors de la 33e Assemblée des Chefs d’Etats et de gouvernement de l’UA ont adopté la stratégie de transformation numérique en Afrique dans laquelle l’agriculture numérique a une place de choix (…) La technologie et les innovations numériques ouvrent un vaste potentiel inexploité aux agriculteurs, aux investisseurs et aux entrepreneurs pour améliorer l’efficacité de la production et la consommation alimentaire en Afrique… De l’agriculture de précision a une chaine d’approvisionnement alimentaire efficace, cette technologie pourrait apporter un avantage économique, social et environnemental majeur… ».

Quant à Gabriel Mbairobé, il a présenté la stratégie mise en place par Paul Biya président de République du Cameroun. Ladite stratégie consiste à mettre sur pied une agriculture de seconde génération qui va résoudre le problème de faim dans certaines zones du pays. Toutefois, le ministre en charge de l’agriculture et du développement rural a tenu à encourager Huawei dans la digitalisation de ce secteur.

Jean-Claude KENDEG   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *